Un accompagnement RH pris en charge à 100% pour les TPE-PME en 2021

Garantie de conformité, fonds de commerce, démarches avec l’administration : les dernières actualités
mai 28, 2021
JO 2024 : un outil à destination des entreprises
mai 28, 2021

TPE-PME, vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement RH ? La CPME vous informe.

La prestation de conseil en ressources humaines permet de bénéficier d’un accompagnement cofinancé par l’État et l’OPCO, personnalisé et adapté aux besoins des TPE-PME.

Quel accompagnement ?

Ce service pour les entreprises de moins de 250 salariés permet d’être accompagné pour :

  • Réaliser un diagnostic RH et adapter la gestion des ressources humaines aux nouvelles conditions d’activité
  • Améliorer sa stratégie RH et le dialogue social dans l’entreprise
  • Réorganiser son entreprise
  • Recruter et être outillé et informé pour enclencher le processus de recrutement
  • Intégrer de nouveaux salariés tout en favorisant la diversité et l’égalité professionnelle
  • Élaborer un plan de développement des compétences pour les salariés
  • Mettre en place un accord de gestion des emplois et des parcours professionnels dans le cadre du dispositif de transitions collectives
  • Professionnaliser la fonction RH
  • Gérer au quotidien les questions en matière de RH

Pour être conseillé dans le choix du prestataire RH, contactez :

Cet accompagnement peut être réalisé de façon individuelle ou par session collective avec plusieurs entreprises issues d’une même filière, d’un même territoire ou partageant des préoccupations RH communes.

Durée de l’accompagnement et montant de l’aide

L’accompagnement peut être court (de 1 à 10 jours) ou plus long, sur une durée de 12 mois ne dépassant pas un maximum total de 30 jours d’intervention.

Une convention est signée par l’entreprise avec l’OPCO (ou la DREETS). L’accompagnement doit être réalisé dans les 12 mois qui suivent la signature de cette convention.

L’aide de l’État est fixée à un montant maximum de 15 000 € HT par entreprise ou pour un collectif d’entreprises quel que soit le nombre d’entreprises concernées.

Dans le cadre de la crise sanitaire et jusqu’à la fin de l’année 2021, ce montant est déplafonné et la prise en charge peut aller jusqu’à 100 % du coût de la prestation, sans reste-à-charge pour l’entreprise.