« Prime Macron » : précisions sur les modalités de versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat en 2021

ENQUÊTE CPME – Covid-19 : impact de la crise sur les TPE-PME
avril 27, 2021
Entrepreneurs, saisissez-vous des opportunités offertes par la propriété intellectuelle !
avril 30, 2021

A l’occasion d’une réunion du groupe de travail paritaire sur le partage de la valeur, organisée dans le cadre de l’agenda social, le Gouvernement a présenté aux partenaires sociaux les modalités de versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat annoncée par le Premier ministre lors de la conférence sociale le 15 mars 2021.

Les conditions restent inchangées

Les conditions restent les mêmes : la prime, d’un montant maximum de 1000 €, pourra être versée à tous leurs employés dont le salaire est inférieur à 3 SMIC. Le montant est porté à 2 000 euros si l’employeur a mis en œuvre un accord d’intéressement. Elle reste totalement exonérée de charges et d’impôts.

Les travailleurs de la deuxième ligne privilégiés

Le gouvernement a souhaité que bénéficient en priorité de cette prime les travailleurs dits « de la deuxième ligne » : c’est-à-dire tout ceux qui, au plus fort de la crise, ont continué à travailler et ont permis au pays de fonctionner (hôtes et hôtesses de caisse, éboueurs, agents d’entretien, aides à domicile…). Pour ces salariés, « le plafond pourra être porté à 2 000 euros si l’entreprise ou la branche s’engagent formellement à des actions de valorisation de ces travailleurs (accord de méthode au niveau de la branche ou de l’entreprise s’engageant à entreprendre des actions en ce sens) ».

Des délais de versement prolongés

Le gouvernement propose que la prime puisse être versée jusqu’à début 2022 et que le dispositif soit applicable rétroactivement pour les primes versées dès le dépôt du projet de loi de finances rectificative, qui intégrera ces mesures à l’été.

CP : Prime Macron, précisions sur les modalités de versement de la prime