Explosion des cyberattaques : rapport 2020 de cybermalveillance.gouv.fr

TVA et e-commerce : nouvelles règles à compter du 1er juillet 2021
avril 22, 2021
#Objectif Jeunes : la CPME et leboncoin prolongent le dispositif jusqu’au 28 mai
avril 26, 2021

Le dispositif cybermalveillance.gouv.fr, dont la CPME est l’un des membres fondateurs, a publié son rapport d’activité de l’année 2020. Sa mission ? La recherche d’informations et la demande d’assistance en cas de cyberattaque ou de présomption d’attaque.

Résultats 2020

En une année, le site a vu sa fréquentation augmenter de 155 %, avec 1 235 545 visiteurs. La crise sanitaire a entrainé un intérêt décuplé pour la cybersécurité et une intensification des activités cybercriminelles, qui se sont développées de manière contextualisée ou opportuniste.  

En 2020, les rançongiciels ont constitué le risque numéro 1 pour les entreprises, représentant 17% des demandes d’assistance, devant le piratage informatique et le piratage de compte. En 2019, les rançongiciels tenaient la sixième place des risques pour les professionnels.

Les rançongiciels sont des logiciels malveillants qui bloquent l’accès à l’ordinateur ou à des fichiers en les chiffrant et qui réclament à la victime le paiement d’une rançon pour en obtenir de nouveau l’accès.

Pour savoir comment s’en prémunir 

LIRE LE RAPPORT D'ACTIVITÉ