Adhérent à l’honneur – Caract’Hair

Index égalité pro et DOETH, point sur les échéances
février 11, 2022
Barème kilométrique et exonérations sociales, la CPME vous informe
février 17, 2022

11 février 2022

Aurélie De Moura ouvre son salon de coiffure

Crédit article / photo : MAryvonne BIDAULT – CLP JSL
Aurélie De Moura a souhaité une ambiance intimiste pour son salon de coiffure.
Photo JSL /Maryvonne BIDAULT

Aurélie DE MOURA, 34 ans, vient d’ouvrir son salon de coiffure, Caract’Hair, 19 cours Jean Jaurès à Paray. Elle nous confie sa passion pour son métier.

Quel est votre parcours ?

« Au départ, je voulais être esthéticienne. C’est lors d’un stage découverte, en classe de troisième que j’ai découvert l’univers de la coiffure. Ça m’a plu direct. J’ai suivi un cursus de formation classique, en alternance. J’ai obtenu le CAP au CIFA (Centre de Formation des Apprentis) de Mercurey puis une mention complémentaire et le BP (Brevet Professionnel). Pendant deux ans, j’étais salariée quand j’ai eu l’opportunité de m’installer à Gueugnon. À 22 ans, je me suis dit je me lance. »

Pourquoi choisir Paray ?

« Je suis parodienne, mon mari travaille à Digoin et ce local disponible correspondait tout à fait à mes attentes. Je travaille seule et mon souhait est de créer une ambiance cocooning où les personnes se sentent comme chez elles. J’ai organisé l’espace pour permettre dans certaines situations de recevoir une cliente en toute discrétion. Je pense surtout aux personnes en chimiothérapie devant porter une perruque. Ce sont des moments où l’intimité est indispensable. »

Vous avez 19 ans de pratique, la coiffure a-t-elle évolué ?

« Au niveau des produits, la tendance est sans ammoniaque et aux colorants végétaux. Mais ils ont leur limite. Le style des coupes est parfois un recommencement. À mes débuts on faisait des carrés plongeants, cette mode revient. Il suffit qu’une influenceuse mette en avant un style. J’aime réaliser les chignons et poser des extensions. Je travaille seule et m’adapte aux demandes de la clientèle. Il est possible de prendre rendez-vous directement sur ma page Facebook. Ponctuellement, j’envisage de travailler en soirée comme pour la “Nuit blanche”. Je vais adhérer à l’UCIA, c’est important pour le dynamisme de la ville. Les commerçants font de belles animations. »